Duo Dostie / d'Orion

Production • Rhizome
Direction artistique • Simon Dumas
Direction administrative • Éva Patenaude et Geneviève Allard
Chargée de projets • Yves Doyon et Audrey Girard
Partenaires financiers • Conseil des arts du Canada et
Conseil des arts et des lettres du Québec
Artistes participants • Kaie Kellough, Oana Avasilichioaei, El Jones,
Nathalie Leblanc, Marie-Andrée Gill, Marie-Hélène Massy-Émond,
Jean-Philippe Rioux-Blanchette, Hélène Dorion, Chantal Dumas,
Fred Wah, Magali Babin, Michaël Trahan, Alexandre Berthier, Annie Lafleur, Mériol Lehmann,
Josée Marcotte, Miriane Rouillard,
Alexandre Dostie, Érick d’Orion, Catherine Lalonde Massecar,
Chloé Laduchesse, Émilio Portal, Daphné B., Carol-Ann Belzil-Normand

Les duos Chorus, ce sont de longs courriers échangés entre des poètes et des artistes audio de différents points au Canada, disséminés de la côte Est à la côte Ouest. Les uns écrivent et créent en français, les autres en anglais. Ils sont de Montréal, de Vancouver, de Halifax, mais aussi de l’Anse-St-Jean et de l’Abitibi. Comme pour beaucoup de créations de Rhizome, c’est un principe de rencontre qui fut le moteur de ce projet. Rencontre interdisciplinaire entre la poésie et les arts sonores, une rencontre prenant le temps de s’écouter, de se lire, de se connaître. Et c’est ainsi qu’une relation épistolaire s’est établie entre des artistes qui ne se connaissaient pas auparavant, une création s’échafaudant au fil des échanges — toujours à distance — jusqu’à ce qu’ils rencontrent enfin… sur scène. La distance comme un élan, le résultat comme un choc

Ce sont des univers qui, s’interpénétrant, s’influencent l’un l’autre et donnent lieu à une œuvre singulière, mais aussi, parfois, à une amitié durable. Depuis 2011, Rhizome a convié plus de trente artistes de tout horizon à former ainsi 17 duos dont cinq provenant de l’anglophonie canadienne. Tous les textes ont été traduits.

Les spectacles présentent un échantillon de ces duos, accompagné d’un élément visuel numérique: l’Audiographe. Créé par l’artiste nantais Mickael Lafontaine, l’Audiographe est un générateur d’animations typographiques qui utilise la voix du poète pour créer une version numérique du poème.

Le fruit de ces rencontres transcanadiennes et interdisciplinaires sont des assemblages de poésie et d’art audio soigneusement composés. Il s’agit donc d’une démarche et d’un résultat qui se distinguent des lectures performées sur fond de musique improvisée. Chaque duo a sa propre histoire se déroulant
sur plusieurs semaines, chaque rencontre a ses spécificités. Les duos ont été créés suivant un processus en trois étapes:
1- l’artiste audio ouvre le bal en fournissant une première pièce au poète.
2- S’en inspirant, celui-ci écrit un texte inédit lui faisant écho. Le poète est ensuite invité en studio pour enregistrer ce texte.
3- Lequel enregistrement est remis à l’artiste audio afin qu’il l’utilise comme matériau sonore pour la composition d’une nouvelle pièce.
C’est la prestation de cette pièce — issue de l’influence réciproque qu’on eût, l’un sur l’autre, le poète et l’artiste audio qui est proposée aux diffuseurs.

He would have come to an awareness of race and its gradations, the purity of antecedents splintered into hundreds of shades of brown, infinite combinations of features, the angle of every eye different, the curvature of every lip, every nose of a different fullness, and every variation measured and assessed for beauty and status.

– Kaie Kellough

Poètes et artistes

Duo de Kaie Kellough et d’Oana Avasilichioaei

Kaie Kellough


Écrivain, poète et performeur, Kaie Kellough est né à Vancouver, il a grandi à Calgary et vit aujourd’hui à Montréal. Il a sillonné le pays sur les scènes de la poésie et du spoken word, certaines de ses performances faisant presque penser à du Claude Gauvreau. Il a publié trois recueils de poésie, dont Magnetic Equator, qui lui a valu le Griffin, remis virtuellement à cause de la pandémie. Son premier roman, Accordéon, paru en 2016, a pour toile de fond la crise étudiante de 2012 et s’inspire des romans expérimentaux québécois des années 1960 et 1970. Son recueil de nouvelles Dominoes at the Crossroads fut finaliste au Grand Prix du livre de Montréal et a fait partie de la première sélection du prix Giller.

Oana_Avasilichioaei

Oana Avasilichioaei entremêle poésie, son, performance, image et traduction pour explorer une idée élargie du langage, des voix polylingues / polyphoniques, des phonotopes, des frontières et de l’écoute. Ses récentes œuvres et commandes de performances sonores incluent Longitude (Québec, 2020), Eight over Two (Bucarest, 2019), OPERATOR (2019) et Cells of Wind, un livret pour un opéra en un acte (Toronto, 2020). Ses six recueils de poésie hybrides et de photographies comprennent Eight Track (Talonbooks, Vancouver, 2019), Limbinal (Talonbooks, 2015) et We, Beasts (Wolsak & Wynn, Hamilton, 2012, Prix A. M. Klein). Elle se produit régulièrement dans des théâtres, des galeries d’art et des festivals à travers le Canada, les États-Unis et l’Europe. Elle vit à Montréal.

Duo de El Jones et Nathalie Leblanc


El Jones, poète officielle de la ville d’Halifax depuis 2013, est une slameuse et militante afrométisse qui a trouvé un lien de solidarité avec « la tradition politique et prophétique de la Nouvelle-Écosse africaine ». L’activisme d’El Jones est né de son art. Celle-ci a commencé à militer pour apporter de la sincérité à ses mots. Elle a trouvé sa voie dans l’action auprès de personnes incarcérées et la mobilisation des jeunes. Elle a créé un genre de slam qui vise à donner aux Néoécossais et Néoécossaises d’origine africaine
des moyens de s’affirmer, et qui est accessible aux personnes dont la capacité de compréhension en lecture est faible. En 2014, elle a publié son premier livre de poèmes, Live From the Afrikan Resistance!, qui cherche tant à sensibiliser la population qu’à lui donner des moyens d’agir.


Nathalie LeBlanc vit et travaille à Québec. Elle a complété sa maîtrise en arts visuels à l’Université Laval en 2015, tout en bénéficiant d’un accès privilégié aux studios d’Avatar, grâce à un partenariat soutenu par la Fondation René-Richard. Depuis 2012, son art fait partie de plusieurs expositions collectives à Québec, Montréal et Toronto. Boursière de Première Ovation, elle occupe le poste de responsable du soutien technique et artistique à Avatar depuis 2015. Depuis maintenant un an, elle offre des formations d’initiation à l’enregistrement sonore pour introduire les artistes à la pratique de l’art audio.

Duo de Marie-Andrée Gill avec Marie-Hélène Massy-Émond et Jean-Philippe Rioux-Blanchette

Marie-Andrée Gill

Née en 1986, Marie-Andrée Gill est une poète
innue originaire de la Mashteuiatsh. Son premier
recueil de poésie, Béante, est d’abord un projet
personnel réalisé à compte d’auteur avec une
reliure artisanale, avant d’être publié chez La
Peuplade en 2012. Ce premier recueil lui vaut, en
2013, le Prix Poésie des Prix littéraires du Salon
du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de même
qu’une nomination au Prix de poésie du Gouverneur Général la même année. Son deuxième recueil, Frayer (La Peuplade 2015), raconte sa jeunesse à Mashteuiatsh et remporte lui aussi le Prix Poésie des Prix littéraires du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean (2016). Marie-Andrée Gill utilise la poésie à la fois comme un acte politique et de gratitude face au monde, ses défis et sa beauté. Sa démarche change et évolue dans le temps, mais demeure une recherche identitaire, un travail intense sur la métaphore et les images. Elle désire avant tout partager ses mouvances intérieures.

Performeuse,autrice et musicienne, Marie-Hélène Massy Emond vit à La Motte (Abitibi). Tout son art, sa pratique, semble en dialogue constant avec le vaste territoire boréal. Lauréate du Prix UDA au Festival en chanson de Petite-Vallée 2013, elle a composé des albums, dont La cendre et le miel en 2019. En véritable symbiose avec son violoncelle, elle fait jaillir de ce morceau de bois une étonnante gamme de sonorités qu’elle accompagne souvent en chants et en récits poétiques. Elle crée également des spectacles avec des citoyens et des citoyennes, et collabore avec le collectif italien Wundertruppe à un cycle portantsur la solitude de nos temps.

Duo de Hélène Dorion et Chantal Dumas

Hélène Dorion

Hélène Dorion est une auteure primée internationalement (Prix de l’Académie Mallarmé, prix Charles-Vildrac, prix Léopold-Sédar-Senghor). Son œuvre, qui est traduite et étudiée dans de nombreux pays, interroge la beauté complexe du monde, à travers l’impermanence des choses et l’incessante transformation de l’être et de la vie. Pour sa contribution remarquable à la littérature québécoise, elle a reçu le prix Athanase-David 2019, la plus haute distinction décernée par le Gouvernement du Québec en littérature. Le jury a ainsi commenté : « Avec simplicité et beauté, ses ouvrages sondent l’intime de l’être. Ils invitent à la réflexion sur le sens de l’existence humaine. Courts, fluides et profonds, ses textes à la trompeuse facilité reflètent plutôt une écriture maîtrisée. Par la modernité de ses écrits, leur sagesse et leur intégrité, l’écrivaine jette un regard sur les défis que rencontre le monde actuel. »

Artiste sonore, Chantal Dumas conçoit des installations sonores, des fictions documentaires radiophoniques, des design sonores et compose. Adepte du Field Recording, elle tire de la collecte de sons de son environnement la matière première pour ses productions. Elle a réalisé plus d’une trentaine d’œuvres basées sur des procédés de narration sonore. Son travail est largement diffusé sur les ondes des radios publiques (ABC, BBC, France Musique, Sveriges Radio, la RAI). Elle a reçu des commandes de la Deutschlandradio Kultur (Allemagne), Kunstradio (Autriche), Avatar (Québec) et de l’Experimental Sound Studio de Chicago. En 2011, elle séjourne à New York au Studio du Québec (CALQ). Son travail a été récompensé en autres par le Prix Opus en musique (Québec) et les prix Bohemia et Phonurgia Nova en radio.

Duo de Fred Wah et Magali Babin


Originaire de la Saskatchewan et ayant vécu à Vancouver, la carrière de Fred Wah en est une remarquable. Celle-ci commence dès les années soixantes alors qu’il commence à publier une poésie expérimentale s’inspirant du jazz et de la grandiloquence des paysages qui l’entourent. Puis, dans les années quatre-vingt, puisant à même ses racines hybrides (Chine et Suède), les thèmes de l’identité hybride, du patrimoine et de la racialisation deviennent centraux. Il sera d’ailleurs reconnu comme une figure de proue de la racialisation littéraire, tant au Canada qu’à l’étranger. Il est l’auteur d’une œuvre abondante comptant une trentaine de titres dans plusieurs genres littéraires. Entre autres honneurs, il a
reçu, en 2013, la médaille de l’Ordre du Canada pour l’ensemble de son œuvre.


Magali Babin est une artiste interdisciplinaire qui œuvre principalement en art audio. Ses recherches abordent l’écoute de l’environnement comme outils d’attention et de rassemblement collectif. Entre les paysages acoustiques, électriques et organiques, Babin puise ses matériaux et crée des ambiances faites de fréquences, de textures et de perspectives. Dans ses récents projets, Magali Babin aborde la perception et la mémoire auditive en relation au territoire. Elle s’est produite en concert et en performance dans le cadre de festivals internationaux au Canada, aux États-Unis, au Mexique et en Europe. Ces installations sonores ont été présentées, entre autres, au Musée d’art contemporain de Montréal (Triennale Québécoise 2011. Mtl), à La Fabrique (Fr.2013) et au Mois Multi (Qc. 2018). Magali Babin poursuit actuellement ses recherches dans le cadre d’un doctorat en Études et pratiques des arts à l’UQAM.

Duo de Michaël Trahan et Alexandre Berthier

MichaelTrahan


Michaël Trahan est écrivain et professeur de
littérature à l’Université Laval. En 2013, il publie
son premier recueil de poésie, Noeud coulant,
chez Le Quartanier, qui lui vaut le Prix Émile-Nelligan, le Prix du Festival de la poésie de Montréal ainsi que le Prix Alain-Grandbois. Noeud coulant explore en profondeur le thème de la mort, nous mène dans un univers glauque qui rappelle le cauchemar. En 2018, Trahan publie son second recueil, La raison des fleurs, chez le même éditeur, recueil pour lequel il reçoit le Prix littéraires du Gouverneur général. Trahan y tisse poésie et fiction, inspiré par une série de photographies retrouvées chez un brocanteur. En 2020, sa troisième parution au Quartanier, Vie nouvelle, dont le titre provient d’une citation de Roland Barthes, est un hybride entre la poésie, l’essai, et le journal. Trahan a également été directeur de la revue Estuaire de 2018 à 2021.

Alexandre Berthier


Depuis 2004, la pratique artistique d’Alexandre Berthier évolue au sein de trois domaines : les arts visuels, les arts médiatiques et les arts de la scène. Son travail a été montré notamment dans les festivals Mois Multi à Québec, Bains Numériques à Paris, Nouveau Cinéma à Montréal, Sounds like à Saskatoon, au centre d’art Espace
F à Matane. En parallèle, il réalise des œuvres vidéo et audio pour divers commanditaires, compagnies de danse, centres d’art. Il collabore régulièrement avec les compagnies Théâtre
Rude Ingénierie, l’Orchestre d’Hommes Orchestres ainsi que la compagnie de danse Code Universel. Il a réalisé des créations sonores pour le Musée de la Civilisation à Québec, Rhizome et pour d’autres artistes.

Duo de Annie Lafleur et Mériol Lehmann


Annie Lafleur est née en 1980 à Montréal. Au Quartanier, elle a publié Ciguë (2019, finaliste au Prix Alain-Grandbois et au Prix des libraires du Québec), Bec-de-lièvre (2016, finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur général et au Prix des libraires du Québec) et Rosebud (2013). Au Lézard amoureux, elle a fait paraître Prolégomènes à mon géant (2007) et Handkerchief (2009). Elle a été membre du comité de rédaction de la revue Estuaire de 2014 à 2018 et collabore comme critique d’art au magazine Spirale.

Mériol Lehman

Mériol Lehmann est un artiste qui utilise principalement la photographie, l’art sonore et les arts médiatiques dans sa pratique. Que ce soit sous forme d’expositions, d’installations ou de performances, son travail a été présenté dans de multiples lieux de diffusion, notamment au Canada, au Mexique, au Japon et en Europe.

Duo de Josée Marcotte et Miriane Rouillard

Josée Marcotte habite à Québec. Elle est titulaire d’une maîtrise en études littéraires de l’Université Laval. Elle a fait paraître Les Amazones chez L’Instant même en 2012 – roman soutenu par la bourse de mentorat Première Ovation. La même année, sa suite poétique «Les mots sont verbe » reçoit la mention spéciale du Prix Piché de poésie. Amatrice de mangas et de culture japonaise, elle publie en 2014 chez
L’Instant même le roman Hikikomori. Elle a participé à plusieurs revues, collectifs, conférences et œuvres multimédias et numériques – notamment « Chœur(s) » de Productions Rhizome. Elle est chroniqueuse littéraire à l’émission radio de CKRL 89,1 « Bouquins & confidences ».

Miriane Rouillard

Miriane Rouillard a d’abord étudié la flûte traversière au Québec. Elle continue ses études en conception sonore assistée par ordinateur puis elle termine son parcours académique en composition électroacoustique en Belgique. Ses pièces électroacoustiques ont été jouées dans des festivals internationaux et sur différentes scènes en Belgique, en Suisse, en France et au Québec. Passant du folklore québécois à la musique contemporaine, ses influences musicales sont nombreuses. Elle collabore en tant que compositrice instrumental/électoacoustique et flûtiste avec des artistes visuels, littéraires, des danseurs, acteurs et musiciens.

Duo d’Alexandre Dostie et d’Érick d’Orion

duo Dostie d'Orion

Trajectoire de collision poétique sur le fil du rasoir de la musique concrète/expérimentale/électronique, Alexandre Dostie et Érick d’Orion s’explosent sur scène comme une reconstitution d’attentat. Le quotidien en acouphène, le souvenir antipersonnel, l’histoire avec une grande hache, rien n’est trop petit pour être raconté à sa psychiatre, alors qu’émerge du rien la mélodie écorchée du bruit. Dostie et d’Orion l’on saisit: Toute chose est un poème avec un cœur et un point de fission, qui ne demande qu’une trame sonore pour en exaucer la combustion. C’est au début de la fin que le duo se rencontre, exorcisme chronométré, performance exothermique. Improvisées de bord en bord, leurs apparitions puisent textuellement dans l’oeuvre poético-punk de Dostie, au gré des forces qui le possèdent. Entre le fait vécu et l’autodéfense, il ne reste plus qu’au public à s’accrocher à sa propre peau ou aux mots ou au son ou à rien du tout… En attendant que ça passe ou ça casse. 

Duo de Catherine Lalonde Massecar et Érick d’Orion

Catherine Lalonde Massecar

Fragments de l’Apocalypse de Jean, Oeuvre fétiche de Pierre Henry. À l’origine, nous pouvons comprendre cette oeuvre comme un manifeste, une défense des pouvoirs de la musique concrète et de l’art audio, capable de susciter chez l’auditeur des visions intérieures et des représentations imagées. Créée le 30 octobre 1968, cette oeuvre était une commande du Ministère des Affaires Culturelles et elle a reçu le Grand Prix du Disque de l’Académie Charles Cros en 1969. Sous-titrée “lecture électronique en cinq temps”, L’Apocalypse a pour “soliste” la voix de Jean Négroni. le duo propose une relecture personnelle et plus théâtrale de certains passages de la pièce. Actif en collectif depuis 2015, le duo formé par Catherine Lalonde Massecar et Érick d’Orion explore une approche créative valorisant l’intégration de l’audio, de la parole (fictive ou documentaire), de la vidéo amateure, de la manoeuvre, de l’installation, de l’art vivant, de l’action furtive et/ou du spectaculaire. Le duo tente de définir l’opéra manoeuvre comme pratique artistique à part entière. 

Duo de Chloé Laduchesse et Émilio Portal

Chloé Laduchesse

Chloé LaDuchesse est l’autrice d’Exosquelette (prix Trillium, catégorie poésie) et de Furies, deux recueils de poésie parus aux éditions Mémoire d’encrier, ainsi que de L’incendiaire de Sudbury, un roman noir publié chez Héliotrope. Ses textes ont paru dans plusieurs revues dont Estuaire, Le Sabord, Moebius, Exit et Open Minds Quarterly ainsi que dans des ouvrages collectifs. Elle a été la cinquième Poète officielle du Grand Sudbury, où elle réside toujours.

Émilio Portal

Emilio Portal, d’origine Péruvienne et Européenne, est un artiste de son,
de visuel, musicien, producteur et génie du son né à New Westminster, en
Colombie-Britannique. Dans une révolte sonore contre les “hook” et toute autre méthodologie ou stratagème abusif, Portal a adopté la perspective que le son n’est pas seulement quelque chose qui peut être manipulé, mais plutôt, le son est une entité en soi. Au cours des 20 dernières années, il s’est produit en direct et en studio avec de nombreux musiciens à travers le Canada. ll possède un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Laurentienne, un baccalauréat en études de design environnemental (architecture) de l’Université Dalhousie, une maîtrise en beaux-arts (arts de studio) de l’Université de Victoria, et depuis 2016, travaille à l’école d’Architecture de McEwen comme technologue de laboratoire de fabrication.

Galerie photos

En tournée

2024

  • 16 avril — Jet FM de Nantes
  • 19 avril — Théâtre de Liège
  • 21 avril — Maison poème de Bruxelles
  • 7 mai — Alliance française de Toronto
  • 9 mai — Salon du livre du Grand Sudbury

2023

  • 23 mars — Noche de la poesia de Mexico
  • 29 novembre — Morrin Centre
  • 30 novembre — CEM de Chicoutimi

2022

  • 4 et 5 novembre — Instituto de Bellas Artes de San Luis Potosi
  • 26 et 27 novembre — Laboratorio de Arte Variedades de Guadalajara

2014

  • 21 novembre — Transcultures à Mons
  • 22 novembre — Atelier HENNEBICQ de Bruxelles
  • 23 novembre — Ateliers d’Art contemporain de Liège

2013

  • 21 mars — Mois de la poésie au Cercle
  • 23 mars — Mois de la poésie au Cercle
  • 8 septembre — Sonic Garden Party à Mons
  • 12 septembre — Bordeaux

2012

  • 15 juin — Festival Chahuts de Bordeaux

2011

  • 12 janvier — Studio P.
  • 13 janvier — Studio P.
  • 15 mai — Maison de la poésie de Namur

Partenaires

Les duos chorus sont une production de Rhizome, financé par le Conseil des arts du Canada et le Conseil des arts et des lettres du Québec.

Télécharger le document promotionnel ici.