La chute fut lente interminable puis terminée

Ce projet de recherche et de création se fit en deux grandes étapes. Une résidence de quatre semaines qui eut lieu en juillet 2007. Et une autre de trois semaines au mois de janvier 2008. Les deux résidences furent généreusement accueillies par la Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville.
Bien que tout ce travail n’ait pas débouché sur un spectacle, ce temps de recherche et de développement continue de porter des fruits aujourd’hui. Cette exploration des relations entre texte, image, son et interactivité ressurgissent fréquemment sous une forme ou une autre dans les différentes créations de Rhizome.

Rencontre du théâtre, des arts visuels, de la danse contemporaine et des arts médiatiques, cette exploration tire ses racines de la poésie, celle de Geneviève Amyot, poète de l’intime décédée en 2000, et de Simon Dumas qui dédie à cette dernière une suite de poèmes qui rend hommage à son œuvre. Au carrefour des disciplines, Christian LeBlanc, metteur en scène, dirige la circulation. Pour lui, le processus est partie intégrante du résultat. La représentation devient une fenêtre sur la recherche et les questionnements qui l’ont façonné. Dans ce but, les sons et les images préproduits sont proscrits. Chaque projection, chaque son, bien que pouvant être modifié, différé, altéré, doit être généré sur scène.

Auteur, comédiens, régisseur, tout le monde agit en temps réel pour construire le spectacle.

La chute fut lente interminable puis terminée est un projet qui s’est dessiné à partir de 2001 au fil des rencontres et des découvertes. Le projet prit d’abord la forme d’un recueil de poésie s’inspirant de l’œuvre littéraire de Geneviève, livre paru en 2008 aux éditions la Peuplade. C’est en cours d’écriture que germa le désir d’une mise en scène, dirigée en 2005 par Simon Dumas. Cette création avait pour titre de « deux voix ». Peu de temps après, Christian LeBlanc pilota une deuxième création scénique à partir du même texte, ce qui donna La chute fut lente, interminable puis terminée : une œuvre interdisciplinaire liant le théâtre, la danse et les arts médiatiques à la poésie.

Artistes et concepteurs

Christian LeBlanc, metteur en scène
Simon Dumas, auteur et vidéaste
Caroline Dubois, chorégraphe-interprète-performeuse
Marc Doucet, concepteur sonore et programmeur
Mariane Lamarre, comédienne et interprète du mouvement

Jean Boilard, comédien
Émile Laforest, soprano

Galerie photos

Vidéos

Vidéo intégrale du labo de juillet 2007 présenté après quatre semaines de résidence 
à la Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville.

Vidéo intégrale du labo de janvier 2008, résultat de trois semaines supplémentaires de
résidence offertes par la Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville.

Extrait vidéo : exercice « 9 7 5 ». Résidence à la Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville, 2007.

Extrait vidéo : exercice « La chute ». Résidence à la Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville, 2007.

Extrait vidéo : exercice « La traversée ». Résidence à la Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville, 2007.

Les partenaires

La chute fut lente interminable puis terminée fut rendue possible grâce à l’appui du Conseil des arts et des lettres du Québec et de la Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville de Montréal.