FrancOFFphonie

Le projet

Un OFF Sommet de la Francophonie : Vendredi 17 octobre à la Chapelle du Musée de l’Amérique française.

Quand le chat n’est pas là… les souris dansent!

Pendant que se déroulait d’un côté le dîner officiel offert par le premier ministre du Canada, poètes et artistes se rencontrèrent dans un grand rassemblent culturel pour célébrer par les arts et pour le public la langue française. Parce que la langue n’est pas qu’une question de démocratie, d’État de droit, de gouvernance économique et d’environnement, ne donnons pas notre langue au chat !

Quand le chat est par là… les souris pensent!

ourquoi un OFF? Une occasion de discuter, de critiquer, de juger et d’apprécier le français. Langue maternelle pour certains, d’adoption pour d’autres, parfois imposée de force, parfois défendue avec acharnement, décorée d’accents et de variantes. Une mise en parallèle de notre langue avec le reste du monde : Relais de la Déclaration poétique pour la reconnaissance des génocides amérindiens, telle que présentée déjà à Bruxelles et à Montréal – Poésie acadienne, algérienne, atikamekw, belge, béninoise, ivoirienne, haïtienne, innu, … – Discussions et rencontres – Films et projections – Chants et performances africaines, brésiliennes, marocaines, amérindiennes, haïtiennes et plus!

Crédits et partenaires

Une collaboration de Productions Rhizome, le Musée de la civilisation de Québec, le Ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec, la Chaire de recherche du Canada en littératures africaines et Francophonie de l’Université Laval et des éditions Maelström, dans le cadre de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles.

Acadie – Fredric Gary Comeau – Algérie – Nadia Ghalem – Atikamekw – Charles Coocoo – Matotoson Iriniu  – Belgique – Damien Spleeters – Bénin – Amine Laourou –  Côte-d’Ivoire – Angèle Bassolé-Ouedraogo  – France – Katell Colin – Haïti – Alix Renaud – Innu – Rita Mestokosho –  International – Déclaration poétique pour la Reconnaissance des génocides amérindiens – Musique – Ataensha – Les femmes aux tambours