vincent-lambert-virtualiser-le-langage

Nos invités

François Dumont

François Dumont, professeur de littérature, poète et essayiste

François Dumont est professeur au Département de littérature, théâtre et cinéma de l’Université Laval. Il est l’auteur de recueils de poèmes, dont Brisures (Le Noroît, 2005) et Battements (Le Noroît, 2017) et de plusieurs essais, dont Usages de la poésie (PUL, 1993), Le poème en recueil (Nota bene, 2010) et L’ombre du roman (Nota bene, 2017). Il a tenu des chroniques au quotidien Le Devoir et à la revue Voix et images et a réalisé plusieurs rééditions, dont la première édition intégrale du Journal de Saint-Denys Garneau (Nota bene, 2012). Il a aussi cosigné Histoire de la littérature québécoise avec Michel Biron et Élisabeth Nardout-Lafarge (Boréal, 2007) et réalisé des enregistrements de poèmes et de chansons avec l’Atelier volant (dont Contrepoints, Biennale des poètes en Val-de-Marne, 2010). Il travaille actuellement à l’édition des œuvres complètes de Jacques Brault et collabore à un groupe de recherche sur la littérature québécoise contemporaine.

© photo : Fangliang Xu


Vincent Lambert

Vincent Lambert, poète et essayiste

Vincent Lambert est né en 1980, à Saint-Narcisse-de-Beaurivage. En 2005, il s’est joint au comité de rédaction de la revue Contre-Jour où il a publié quelques essais et préparé des numéros sur la magie et la poésie d’Anne Hébert. Chroniqueur à la revue l’Inconvénient, il a publié les recueils Paysages récents (Le Lézard amoureux, 2005), La fin des temps par un témoin oculaire (l’Hexagone, 2013) et Mirabilia (Le Quartanier, 2019). Son essai L’Âge de l’irréalité. Solitude et empaysagement au Canada français (1860-1930) s’est mérité le prix Victor-Barbeau 2019. Il habite Saint-Philémon, un petit village des Appalaches, sur la rive sud de Québec.

© photo : Le Quartanier, Justine Latour