Deux voix

Deux voix, ce fut d’abord un spectacle d’après La chute fut lente, interminable puis terminée, un texte de Simon Dumas rendant hommage à la poète Geneviève Amyot, décédée en 2000.

Deux voix, le spectacle, faisait passer la suite poétique (remaniée et élaguée pour l’occasion) par la bouche, la sensibilité et le corps de quatre personnes : deux comédiens, une danseuse et l’auteur. Ainsi deux voix deviennent quatre, en quelque sorte, mais il s’agit d’une seule parole passant librement d’un corps à un autre.

La composition des images vidéo était réalisée en direct par Éric Proulx. Les musiques et ambiances sonores — dont la majeure partie était faite de sons captés « live » — furent le fait de Marc Doucet.

Ce dernier avait pour l’occasion composé deux pièces qui servirent de lignes directrices sonores au spectacle. Ce sont ces pièces que nous retrouvons ici.

Crédits et partenaires

Performeurs / concepteurs :
Jean-Olivier Saint-Louis et Véronique Daudelin (jeu)
Arielle Warnke Saint-Pierre  (danse)

Conception et performance sonore, musique originale :
Marc Doucet

Conception et performance vidéo, images :
Érick Proulx

Éclairages :
Yannick Renaud

Assistance à la mise en scène :
Alexandra Liva

Lecture, mise en scène, scénographie, images :
Simon Dumas

Bibliographie de Geneviève Amyot :

  • La mort était extravagante, Éditions du Noroît, 1975
  • L’absent aigu, Quinze, 1976, puis VLB, 1979
  • Journal de l’année passée, VLB, 1978
  • Dans la pitié des chairs, Editions du Noroît, 1982
  • Petites fins du monde, VLB, 1988
  • Corps d’atelier, Éditions du Noroît, 1990
  • Je t’écrirai encore demain, Éditions du Noroît, 1994, 1995
  • Corneille et compagnie, Éditions Trois, 2000 – Pour enfants de 6 à 10 ans