« deux voix »

Du texte au spectacle

« deux voix », est d’abord un projet d’écriture. Empruntant à Geneviève Amyot sa forme épistolaire, nous avons adressé les poèmes de Simon Dumas à une Geneviève qui se bâtissait et se définissait au fil de l’écriture. Son œuvre, auquel de nombreux clins d’œil sont faits, a nourri ce qui est devenu un recueil (publié en 2008, aux éditions La Peuplade, sous le titre La chute fut lente interminable puis terminée) et nous a guidés dans l’élaboration du spectacle. Pour Geneviève…

Le spectacle fait passer la suite poétique (remaniée et élaguée pour l’occasion) par la bouche, la sensibilité et le corps de quatre personnes : deux comédiens, une danseuse et l’auteur. Ainsi, deux voix deviennent quatre, en quelque sorte, mais il s’agit d’une seule parole passant librement d’un corps à un autre.

Des passages de la deuxième partie du spectacle font référence au texte À Clarisse Tremblay de Geneviève Amyot, texte où elle rend un dernier hommage à son amie disparue.

La composition des images vidéo est réalisée en direct. La majeure partie des ambiances sonores est faite de sons captés live qui sont ensuite introduits dans une partition composée pour l’occasion.

« deux voix » a été présenté à Québec, au Studio d’essai de Méduse, en 2005.

Vidéos

Extrait vidéo, 5 minutes. 

 Vidéo intégrale du spectacle. 55 minutes.

Galerie photos

Artistes et concepteurs

Jean-Olivier Saint-Louis, jeu
Véronique Daudelin, jeu
Arielle Warnke Saint-Pierre, danse
Simon Dumas, lecture, mise en scène, scénographie, images
Alexandra Liva, assistance à la mise en scène
Marc Doucet, conception, performance sonore, musique originale
Éric Proulx, conception, performance vidéo, images
Yannick Renaud, éclairages

Les partenaires

L’œuvre a bénéficié d’une résidence de production au Studio d’essai de Méduse grâce aux Productions Recto-Verso, à l’appui de la Ville de Québec et de Culture et Communications Québec et à l’aide de l’Entente sur le développement culturel de Québec. Nous remercions également le Conseil des arts et des lettres du Québec pour la bourse de création qui a donné le coup d’envoi au projet.

Bibliographie

Simon Dumas, La chute fut lente interminable puis terminée, éditions La Peuplade, 2008

Bibliographie de Geneviève Amyot

La mort était extravagante, éditions du Noroît, 1975
L’absent aigu, Quinze, 1976, puis VLB, 1979
Journal de l’année passée, VLB, 1978
Dans la pitié des chairs, éditions du Noroît, 1982
Petites fins du monde, VLB, 1988
Corps d’atelier, éditions du Noroît, 1990
Je t’écrirai encore demain, éditions du Noroît, 1994, 1995
Corneille et compagnie, éditions Trois, 2000 (pour enfants de 6 à 10 ans)