ESPACE DIFFUSEUR

1 ...
2 ...
3 ...

...

CONTACTEZ-NOUS

TÈl.: 418-525-0305
Courriel : info@productionsrhizome.org
...

CRÉER UN COMPTE

PERDU VOTRE MOT DE PASSE?


Échanges croisés entre Rhizome et la Maison de la poésie de Nantes

avec Marc Antoine K. Phaneuf et Clémentine Mélois

du 6 au 26 novembre 2018 à Nantes //
du 18 février au 3 mars 2019 à Québec 


Après Chantal Neveu (Qc) et Nicolas Tardy (Fr) en 2017, c’est au tour de Marc-Antoine K. Phaneuf (Qc) et Clémentine Mélois (Fr) de composer un dynamique duo de création pour cette seconde collaboration entre Rhizome et la Maison de la poésie de Nantes. En résidence à Nantes du 6 au 26 novembre, le duo d’auteurs pourra développer un projet d’écriture original, spécifique au projet d'échanges croisés. Écrit et développé à quatre mains, le projet d’écriture fera aussi appel à d’autres disciplines, ouvrant ainsi un espace de recherche pour de nouvelles formes d’écriture et de présentation de la littérature.

Cette résidence s’ouvre avec la présentation publique d’un diaporama commenté de Marc-Antoine K. Phaneuf intitulé Fins périples dans les vaisseaux du manège global, le 8 novembre à 19 h 30 au Lieu Unique. Une classe de maître donnée à l'Université de Nantes le samedi 17 novembre suivra. Puis, le duo d’auteurs terminera sa résidence par une présentation publique du travail commun réalisé, le mercredi 21 novembre, toujours au Lieu Unique.

Enfin, le samedi 24 novembre, la Maison de la Poésie de Paris accueillera Clémentine Mélois et Marc Antoine K. Phaneuf pour une présentation publique de leur projet commun.

Une seconde résidence, à Québec cette fois, viendra clore ce second échange croisé, du 18 février au 3 mars 2019.


Artiste plasticienne et écrivaine française, Clémentine Mélois est membre de l'Oulipo depuis juin 2017. Diplômée des beaux-arts de Paris, elle est également auteur d’un recueil de pastiches de classiques de la littérature (Cent titres, Éditions Grasset, 2014), d’un roman inspiré de sa collection de listes de commissions (Sinon j’oublie, Éditions Grasset, 2017) et d’un traité de nihilisme pour la jeunesse (Jean-Loup fait des trucs, Éditions Les Fourmis rouges, 2015). Elle est aussi l’une des « Papous » de France Culture et contribue aux revues Mon Lapin Quotidien (L’Association), Le Courage (Éditions Grasset) et feu Le Tigre. Son travail exclusivement composé de multiples mêle culture pop et culture classique, culture web et histoire de l’art, dans un jeu sur les codes de la photographie et de l’édition. Elle vit et travaille à Nantes/F. 

Possédant une formation en histoire de l’art de l’Université du Québec à Montréal, Marc-Antoine K. Phaneuf est artiste et auteur. Son travail a été présenté en solo dans plusieurs centres d'artistes autogérés, galeries et musées du Québec. MAKP a publié trois livres de poésie aux éditions Le Quartanier. En 2010, il a publié le Carrousel encyclopédique des grandes vérités de la vie moderne, un livre d’artiste coproduit avec le designer graphique Jean-François Proulx. Il a participé à plusieurs lectures de poésie au Québec, en France et en Belgique. Depuis 2015, il présente le spectacle littéraire Fins périples dans les vaisseaux du manège global, un diaporama commenté alliant photographies trouvées sur Internet et récit révolutionnaire. De 2011 à 2016, il a siégé au conseil d'administration du Centre Clark. Il vit et travaille à Québec. (makpca.com)

Diaporama commenté, Fins périples dans les vaisseaux du manège global est la rencontre d'une collection de photographies étranges, trouvées sur internet, et d'un récit protéiforme et éclaté, alliant les thématiques de la révolution, de l'identité québécoise et de la fête, dans ce qu'elle a de plus beau comme dans ce qu'elle a de plus grotesque lorsqu'elle dérape. Aventure baroque, énoncée au « on » dans le but d'inclure le spectateur dans la quête épique du narrateur, le spectacle est un manifeste révolutionnaire armé en constant dérapage vers les vacances à la plage et les idioties en tous genres.



Le projet Échanges croisés Nantes – Québec a reçu l’appui du Conseil des arts du Canada et de l’Entente de développement culturel intervenue entre le ministère de la Culture et des Communications du Québec et la ville de Québec.

    ​      











HAUT