ESPACE DIFFUSEUR

1 ...
2 ...
3 ...

...

CONTACTEZ-NOUS

TÈl.: 418-525-0305
Courriel : info@productionsrhizome.org
...

CRÉER UN COMPTE

PERDU VOTRE MOT DE PASSE?

Le Festival de la poésie de Montréal célèbre ses 15 ans avec une programmation bouillonnante de créativité s’adressant à tous les publics, ponctuée de belles nouveautés et de rencontres privilégiées avec les créateurs.

Pour l’occasion, Rhizome présentera le 5 juin 2014 à 20 h au O Patro Vys deux de ses performances littéraires.

Mais la nuit, de et avec Simon Dumas.
Composition sonore et musicale de Mathieu Campagna.

Partir à la recherche d’un personnage. Le suivre à la trace, entre réalité et création. Le suivre jusque sur les routes du Mexique. Il s’agit d’une quête intellectuelle, bien sûr, mais aussi matérielle. Au bout de l’idée se trouvent la route, la voix, la personne à qui on demandera d’incarner, de se prêter à cet autre qui cherche à exister. C’est ça le film. C’est ceux qui le font, allant à la rencontre de ceux qui y vivent. Ça et les routes, réelles et fictives, qui les portent.

Mais la nuit est une des quatre composantes d’Images invisibles, spectacle singulier qui se déroule dans le noir complet et qui, ce faisant, explore les rapports complexes unissant la parole et le son, permettant la création de nouveaux alliages littéraires.

Le vivant, de et avec Carl Lacharité, accompagné par Érick d’Orion.

Le Vivant est le titre d’un poème de Carl Lacharité livré en duo avec l’artiste audio Érick d’Orion.
Issue d’une longue démarche, la création de cette performance s’est élaborée au fil de résidences croisées entre le Québec et le Mexique. Le texte, la pièce audio et les vidéos originales furent réalisés dans un état de déracinement, en contact avec une autre langue, une autre culture. Lors de la création de la première version du projet, le texte de Carl Lacharité fut traduit en espagnol sur place. Puis, les rues de Colima furent arpentées afin de demander aux passants de lire devant la caméra les poèmes fraîchement transposés dans leur langue. Cette rencontre entre la poésie de l’un et le quotidien de l’autre est palpable dans la vidéo, laquelle permet une recontextualisation lors de la performance.

Le vivant (teaser) de Rhizome


Pour tout connaître de la programmation du Festival de la poésie de Montréal : www.maisondelapoesie.qc.ca










HAUT